Ça y est, tu as trouvé cette idée de business . Tu t’es décidé à te lancer et créer ton entreprise. Félicitation !

Mais la grande question qu’on se pose tous quand on est en phase de création. Par quoi commencer ?

Voici quelques conseils et questions à poser avant de commencer ton business. Elles m’ont bien servies lors de la création de mon entreprise.

  1. Qu’est ce que tu vas créer et quel est l’objectif de ton entreprise ?

Cette question est cruciale car tu dois être capable de définir ton projet afin de pouvoir l’expliquer aux différents organismes auxquels tu seras amené à contacter et surtout de pouvoir l’expliquer à tes clients ce que tu vas leur vendre.

Je suis quelqu’un qui aime beaucoup écrire. Le fait d’ écrire mes idées sur un support me rassure. Ça me permet de me projeter et de mettre un visage sur mon projet. Je te conseille donc de noter ton idée.

Elle prend forme lorsque tu l’auras accouché par écrit.

2. As tu des compétences nécessaire dans ce domaine ?

Avoir des compétences et le savoir faire sur le domaine que tu veux exercer est une chose mais gérer une entreprise en est une autre. Si tu n’es pas à l’aise dans la négociation d’un contrat, dans l’organisation de ton travail, gérer les tâches administratives au quotidien etc …alors il serait judicieux de réévaluer tes objectifs. Tu peux demander à faire une formation pour combler tes lacunes

  1. Être bien entouré

Être bien entouré est très important lors du commencement de ton projet. Monter une entreprise est très chronophage. Tu vas avoir la tête dans le guidon tout le long du projet, à travailler 7 jours que 7 et parfois jusqu’à très tard dans la nuit. Ta vie de couple ou famille, va être mis à rude épreuve. Tu auras moins de temps à consacré à tes ami .es. Savoir que tes proches te soutiennent te sera d’une grande bouffée d’oxygène.

4. Faire une étude de marché et un business plan ou tester directement son produit ?

C’est un sujet à débat. Moi, j’ai envie de vous dire de faire les 2. Pourquoi ?

Certaines personnes te diront de lancer ton projet puisque tu es sûre de ton marché. Tu peux commencer par faire un test de ton produit si tu es sure de ton marché.Tu peux vendre ton produit ou ton service à une partie de ta clientèle pour voir s’ils adhèrent ou pas. En fonction du résultat, tu pourras prendre des décisions en conséquences.

Quand à l’étude de marché, elle te permet de répondre à certaines questions telles que :

Le business plan te servira lors des rendez-vous avec les organismes finasseurs. Ils vont te le réclamer.

Comment financer ton projet ?

Tu peux financer ton projet ou une partie si tu as un apport.

Tu peux avoir une activité salariale et créer ton projet en parallèle. C’est ce que j’ai fait, cela m’a permis de mettre de côté et payer mes charges.

Des nombreux moyens existent pour financer ton projet.

  • Le prêt bancaire
  • L’apport personnel
  • Aide et subvention
  • La love money (famille ou amis.es)
  • Micro-crédit
  • Le financement par des associations telle que ADIE
  • Etc…

5. Réfléchir au choix de la forme juridique de ton entreprise ?

Un statut juridique donne une existence légale à ton entreprise. Il doit être adapté aux caractéristiques présentes et futures de ton entreprise (type d’activité, nombre d’associés, investissements à faire, etc.). Il a également des impacts dans de nombreux autres domaines : comptable, fiscal, social, commercial, etc.

Il est donc important de bien choisir sont statut juridique. Fais toi aider par un professionnel pour faire ton choix.

6. Voici quelques questions que tu dois te poser.

Est-ce que tu souhaites créer seul ou avec un.e associé.e ?
Aurais tu besoins des investissements importants à faire, comme par exemple l’acquisition de machines, matériels, etc. ?
Est-ce que tu vas travailler seul.e ou envisages tu de recruter du personnel ? Et si oui, sous quel délai ?
Quels sont tes besoins de financement ?

7. Voici quelques exemples de statuts d’entreprises  décrit de manière très bref:

MICRO-ENTREPRISE
La micro-entreprise te permet d’exercer en ton nom et de démarrer avec un fonctionnement très simple en termes de gestion.

Tu es dans les limites de chiffre d’affaires pendant au moins 2 ans en fonction de ton activité.

ENTREPRISE INDIVIDUEL
Le statut de l’entreprise individuelle te permet d’exercer en ton nom et de démarrer avec un fonctionnement relativement simple en termes de gestion. Tu as l’obligation néanmoins de tenir une comptabilité. En choisissant ce statut, tu seras totalement indépendant. Ton entreprise et ta personne ne font qu’un et tu déclares tes bénéfices dans ta déclaration de revenus personnelle qui est soumise à l’impôt sur le revenu. En cas de dettes, ta responsabilité est totale, et tes biens personnels peuvent donc être saisis (hormis ta résidence principale).

EURL
L’EURL permet ainsi à un entrepreneur de te lancer seul, tout en conservant une protection sur ton patrimoine personnel.
Ainsi, ta responsabilité financière est limitée au montant des apports que tu effectues lors de la création de ta structure.

SARL
Une société à responsabilité limitée (SARL) est une entreprise constituée de 2 associés minimum et 100 maximum. Le statut peut être choisi par les artisans, les commerçants, les industriels, et les professions libérales, mais il ne peut pas être utilisé pour les professions juridiques, judiciaires ou de santé, à l’exception des pharmaciens

SA Société Anonyme
Plus adaptée aux structures de grande taille, la société anonyme requiert un capital minimum de 37 000 euros et deux associés pour se créer (excepté pour les entreprises cotées en bourse qui doivent disposer de sept associés). Le statut de SA est donc plus à même d’intéresser les entreprises de taille importante et qui ont déjà franchi un stade de développement économique élevé.
SAS Société par Action Simplifiée
Dans une société à responsabilité limitée, les associés n’engagent pas leur patrimoine familial et personnel. C’est un avantage considérable en cas de difficultés financières et c’est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles les SARL sont plébiscitées
SASU Société par Action Simplifiée Unipersonnel
La société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) est un autre statut juridique très demandé par les entrepreneurs. Un de ses nombreux avantages est de n’engager la responsabilité de l’associé unique qu’à hauteur de son apport. C’est un statut juridique souvent adopté par les startups à forte croissance.
Je te conseille de te faire aider par un.e professionnel.le car les modalités de calcul des charges sociales et les règles en matière de fiscalité et de comptabilité peuvent grandement différer en fonction des statuts juridiques.

8. Comment souhaites tu lancer ton entreprise ?


Souhaites tu te lancer en ligne ou en magasin physique ?
Que ça soit l’un ou l’autre c’est important d’y réfléchir.
Pour le magasin physique, il est essentiel de déterminer quel sera son futur local commercial. Trouver la perle rare n’est pas chose aisée. Pour une entreprise en ligne, le e-commerce requiert un investissement personnel important et une connaissance des nouvelles réglementations en vigueur.

Je te souhaite de réussir ton projet et n’hésite pas à me laisser un commentaire si tu as besoin de plus de renseignements. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.